Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: déficit en oxygène (hypoxie) présence de nitrites ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> les poisson de mer -> les maladie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
david
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mai 2009
Messages: 112
Localisation: Roubaix
Masculin Taureau (20avr-20mai) 羊 Chèvre
Point(s): 155
Moyenne de points: 1,38

MessagePosté le: Mer 3 Juin - 03:26 (2009)    Sujet du message: déficit en oxygène (hypoxie) présence de nitrites Répondre en citant

Accélération de la respiration et agitation des poissons qui happent l'air en surface.

L'oxygénation
  
La quantité d'oxygène dissout dans l'eau dépend de la température : il existe un seuil de saturation de l'oxygène (beaucoup plus bas que dans l'atmosphère en fait), et, plus la température augmente, plus ce taux est bas.  
Une oxygénation correcte de l'eau est importante à la fois pour les poissons et pour certaines bactéries du filtre. On peut l'obtenir de diverses manières :  
bien planter l'aquarium : les plantes produisent de l'oxygène la journée tout en absorbant le dioxyde de carbone. Attention car la nuit, c'est le contraire : elles entrent alors en compétition avec les poissons et les autres organismes, certaines bactéries comprises : l'usage d'une pompe à air est alors nécessaire la nuit si les poissons pipent à la surface (cela arrive le plus souvent au petit matin) ou bien dans le cas d'un aquarium qui ne présenterait aucun mouvement de surface. En cas de doute, des tests sont disponibles en animalerie. 
 
Photo : jules:q sous licence CC BY-NC-SA 
aérer : un mouvement modéré en surface (sortie de filtre, bulleur, pompe à eau ...) est la meilleure méthode : il ne s'agit pas ici bien-sûr de recréer une piscine à vagues mais d'éviter une surface totalement stagnante. A l'inverse, il faut noter qu'un brassage excessif en surface nuit à la croissance de la plupart des plantes d'aquarium car il favorise l'échappement du CO2. 
 
Pompe à eau Eheim. 
éviter le surpeuplement. 
bien entretenir le bac : syphonner les déchets et faire des changements d'eau partiels réguliers. 
Les symptômes d'un manque d'oxygène qui doivent alerter sont les suivants : les poissons se tiennent constamment à la surface, à la recherche "d'air". Ils se placent en réalité à l'endroit où s'effectuent les échanges gazeux, c'est à dire à l'endroit où l'oxygène est susceptible d'être le plus concentré. Il sont généralement peu actifs, voire apathiques mais, dans les cas extrêmes, les poissons louvoient, semblent vouloir s'échapper de l'eau et cherchent même à sauter du bac.
Il faut alors prendre des mesures rapides car le manque d'oxygène prolongé, même s'il ne tuait immédiatement pas tous les poissons, peut laisser de graves séquelles : effectuez un changement d'eau partiel généreux avec de l'eau préalablement déchlorinée et légèrement plus fraîche (mais pas trop); prenez soin d'éteindre l'éclairage de l'aquarium : cela calmera les poissons et donc réduira leurs besoins en oxygène, et maintiendra l'aquarium à la bonne température (l'éclairage produit de la chaleur); augmentez le brassage en surface : pompe à eau supplémentaire ou aérateur (bulleur). Passez ensuite à l'analyse des causes possibles et prenez les mesures qui s'imposent :  
-?- bac surpeuplé ?
-?- absence de mouvement en surface ?
-?- entretien ou filtrations insuffisants ?
-?- bac peu planté ?
-?- canicule ou fortes chaleurs ? (eau chaude = raréfaction de l'oxygène) 

 
Si les poissons sont constamment à la surface, pour "piper" l'air, c'est qu'ils manquent d'oxygène. Photo : shutupyourface / licence CC BY-NC-SA. 

 
La pompe à air est un investissement très modeste mais qui peut sauver des vies : branchez-là systématiquement en cas de fortes chaleurs en été. Elle peut aussi servir à alimenter un filtre de secours (voir section sur les filtres). 

 

Le cycle azoté : conseils pratiques.
  
La toxicité de l'ammoniaque dépend largement du pH et de la température du bac mais, dans un aquarium bien établi il devrait rester indétectable. 
L'ammoniaque se retrouve sous une forme plus toxique (NH3-) si le pH est supérieur à 07 (alcalin); en revanche, si l'eau est du côté acide (<07), il est proportionnellement beaucoup moins toxique (dominance de la forme NH4+ ou ammonium, très peu toxique).  
Les tests standards du commerce ne font pas la distinction entre ces deux formes : le tableau qui suit vous sera donc utile pour évaluer le seuil de toxicité de l'ammoniaque en fonction du pH et de la température de votre bac tout en gardant bien à l'esprit que :  
-certaines espèces sont plus sensibles que d'autres;
-dans un bac bien établi, l'ammoniaque devrait de toute facon rester indétectable. 
  
pH 
20°C 
25°C 
6.5 
15.4 
11.1 
7.0 
5.0 
3.6 
7.5 
1.6 
1.2 
8.0 
0.5 
0.4 
8.5 
0.2 
0.1 
Ce tableau exprime les seuils de toxicité de l'amoniaque en fonction de la température et du pH : par exemple, à 25°C et avec un pH de 8.0, l'ammoniaque est déjà très toxique avec un taux de seulement 0.4mg/l.  


Conseils pratiques 
il est prudent de démarrer son aquarium avec une population réduite et capable de tolérer cette pollution. Si on a l'intention de faire cohabiter plusieurs espèces dans un même bac, on introduit logiquement d'abord la plus résistante. 
il faut vérifier régulièrement les taux d'ammoniaque et de nitrites
dans les premières semaines de vie de l'aquarium grâce à des tests du commerce. Quand le cycle azoté sera établi, les tests pourront en revanche être espacés. 
procédez des changements d'eau
partiels dès que les taux d'ammoniaque ou de nitrites atteignent des valeurs dangereuses. 
si l'aquarium est très "jeune" (c'est à dire moins de 4-6 mois), le nombre de poissons sera limité à la moitié de sa capacité maximale. 
le chlore ne doit pas trouver sa place dans un aquarium :
c'est un bactéricide très puissant (cela détruirait une bonne partie de la colonie bactérienne). Il ne faut donc jamais nettoyer la mousse du filtre (support bactérien) à l'eau du robinet : il faut prélever un peu d'eau vieillie de l'aquarium de votre aquarium pour la rincer. 
je condamne fermement la pratique qui consiste à utiliser de manière quasi systématique des poissons rouges pour "cycler" son aquarium. Les poissons rouges ne sont pas des poissons "jetables". 
il existe également une technique relativement simple et plus éthique consistant à mettre en place le cycle de l'azote sans les poissons (avant leur introduction donc): cette méthode est plus "douce" pour les poissons car elle ne les soumet en aucun cas à la présence d'ammoniaque, même en petites quantités. Pour en savoir plus, merci de suivre le lien correspondant en bas de page. 



 
Tester l'ammoniaque régulièrement est une opération simple et rapide qui peut éviter bien des déboires (ici : un test ammoniaque Nutrafin™) 
  
L'élimination biologique de l'azote en 3 phases :
(1) ammonisation : destruction des chaînes carbonées par diverses bactéries et production d'ammoniaque -->
(2) nitrosation : oxydation de l'ammoniaque en nitrites par les bactéries Nitrosomonas --->
(3) nitratation : oxydation des nitrites en nitrates par les bactéries Nitrobacter (produit final) <---> ...

Cette série de transformations s'effectue de manière constante et "en boucle" dans l'aquarium (du moins tant qu'il y aura du "carburant" pour nos bactéries) : c'est pourquoi on parle de "cycle" azoté.

Il existe en fait une multitude d'espèces de bactéries impliquées dans le cycle azoté. Cet article n'a fait qu'évoquer les plus célèbres !
 
En cas de détection d'ammoniaque ou de nitrites dans votre aquarium, ne paniquez pas ! Procédez immédiatement à un changement d'eau généreux, augmentez l'oxygénation (aérateur ou comprimés d'oxygène) et cessez la distribution de nourriture pendant quelques jours. Il faudra ensuite s'interroger sur les causes envisageables :
-aquarium récemment mis en eau ?
-bac trop petit ou surpopulation ?
-panne de filtre ou taille et débit de filtre insuffisants ?
-manque d'entretien ?
-trop de poissons ont été ajoutés en même temps (filtre stressé) ?
-alimentation excessive (pollution de l'eau) ?
 
Les paramètres conseillés :
--> ammoniaque : 0 mg/litre ou non mesurable;
--> nitrites : 0 mg/litre ou non-mesurable (une concentration de 0.1 mg est tolérable pour la plupart des espèces mais sur de courtes périodes);
--> nitrates : 3.0 mg/l idéal (moins de 20 mg sont toutefois acceptables pour la majorité des espèces mais notez que cela pourra favoriser le développement d'algues).
 

 


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mer 3 Juin - 03:26 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> les poisson de mer -> les maladie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com