Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Mon premier aquarium tropical ... facilement ! ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> conseil pratique -> conseil pratique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
david
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mai 2009
Messages: 112
Localisation: Roubaix
Masculin Taureau (20avr-20mai) 羊 Chèvre
Point(s): 155
Moyenne de points: 1,38

MessagePosté le: Mer 3 Juin - 04:13 (2009)    Sujet du message: Mon premier aquarium tropical ... facilement ! Répondre en citant

Mon premier aquarium tropical ... facilement !
  
Voici un petit guide en 4 parties qui offre les bases nécessaires pour créer facilement un bel aquarium tropical d'un centaine de litres, en assumant qu'il s'agira d'un aquarium tout équipé car c'est généralement l'option la plus pratique pour débuter et la moins onéreuse. A la fin de ce guide, vous trouverez un choix de plantes et une brève liste de petits poissons populaires idéaux pour débuter. 
  
1. Choisir son aquarium 
La meilleure façon de débuter sans complications est d'opter pour un aquarium tout équipé. Celui-ci revient en général moins cher que l'achat séparé de tous les éléments. Un aquarium tout équipé comprend en principe :  
la cuve même et son meuble, qui doit être capable de soutenir le poids conséquent du bac une fois rempli;
un filtre (généralement interne);
un tube de chauffage
avec thermostat;
une galerie d'éclairage (avec tube fluorescent T8 le plus souvent) et son réflecteur intégré.  
Complétons notre liste de l'équipement indispensable avec :  
un aérateur
("bulleur");
un thermomètre;
une épuisette;
un ou plusieurs sacs de gravier (et, si le bac est planté, un sac de terreau aquatique);
un syphon, un seau et un torchon pour les changements d'eau;
un
flacon de conditionneur d'eau pour préparer l'eau du robinet;
les
3 tests indispensables en aquariophilie : test ammoniaque, nitrites et pH;
les élements de décor éventuels : racine, pierres de lave, etc. 
Il est généralement conseillé de ne pas débuter avec un aquarium trop petit, où les équilibres seront nécessairement plus précaires, les erreurs éventuelles plus conséquentes et le résultat quelquefois bien frustrant. Un aquarium d'une centaine de litres est un bon départ pour une communauté de petits poissons tropicaux. 
 
Filtre interne pour aquarium 
 
Aérateur  
 
Pour un prix modique, le syphon ou aspirateur à déchets facilite grandement les changements d'eau.  
  
2. Choisir son emplacement 
Il est important de bien choisir l'emplacement de l'aquarium. Il faut éviter :  
toute lumière directe qui encouragerait les algues donc tout emplacement près d'une fenêtre;
la proximité d'un radiateur qui ferait fluctuer dangereusement les températures;
les points de passage incessants ou la proximité de portes, stressants pour les poissons. 
On privilégiera :  
un emplacement bien en vue;
éventuellement : la proximité d'un point d'eau, pratique pour effectuer des changements d'eau. 
Le substrat se compose d'une couche de terreau aquatique (permet notamment un ancrage correct et rapide des plantes) recouverte d'une couche de gravier. Il est très important d'opter pour un gravier inerte (neutre), c'est à dire qui n'altèrera pas la chimie de l'eau en faisant augmenter la dureté ou le pH par exemple. La plupart des graviers vendus en animalerie le sont mais il est toujours utile de vérifier.
Il est recommandé de soigneusement
rincer le gravier à l'eau claire pour se débarrasser des poussières qui troubleraient l'eau (mais surtout pas de rincage pour le terreau aquatique).
Le gravier ne devrait ni être trop gros (et donc trop lourd) ni trop fin (risque de compactage des racines) afin de permettre un bon développement des plantes : un diamètre entre 1 et 3 mm est adéquat.
La mise en place d'un cordon chauffant n'est pas obligatoire mais permet à l'eau chaude (qui a naturellement tendance à monter) de mieux circuler dans le substrat et ainsi d'améliorer la répartition des nutriments dans le substrat grâce aux courants de convection générés. Ce cordon doit être installé en zig-zag dans le substrat au moment de l'installation de l'aquarium (important : il ne s'agit en aucun cas d'un substitut à un tube de chauffage ordinaire pour aquarium, qui lui ne devrait jamais être enfoui dans le sable).
 
 
Substrat aquatique CaribSea  
 
Cordon chauffant Hydor : permet une meilleure pousse des plantes. 
   
3. Choisir les plantes  
L'utilité des plantes en aquariophilie est indéniable : elles oxygènent l'eau pendant la journée, assistent la filtration en absorbant ammonium, nitrates et phosphates plus certains polluants (métaux lourds par exemple), sont en compétition directe contre les algues indésirables, offrent un refuge aux poissons et un support permettant aux oeufs de certaines espèces de poissons d'adhérer ... sans oublier leur intérêt esthétique bien-sûr !  
  
L'ancrage et la croissance des plantes seront grandement facilitées par la disposition d'une sous-couche de terreau aquatique sous le gravier (voir page précédente) et par la diffusion ou l'injection de CO2. Cette dernière est rendue nécessaire par le fait que les aquariums ne contiennent que très peu de ce gaz indispensable à la pousse des plantes.
Elle pourra être obtenue soit par l'injection de CO2 industriel (qui nécessite un équipement assez coûteux mais qui est la seule méthode envisageable pour les gros volumes) ou encore la diffusion du CO2 dite "artisanale" (très facile à mettre en place, peu onéreuse et plutôt efficace pour des volumes cette fois modestes : des kits bon marché sont vendus dans le commerce).  
  
Nutrafin Natural Sytem™ de Hagen : un exemple de diffusion "naturelle' de CO2 très facile à mettre en place (quelques minutes suffisent).   
   
Les plantes à planter en priorité dans un nouvel aquarium sont avant tout des plantes plutôt rustiques et à croissance rapide (qui résisteront mieux et absorberont plus efficacement nitrates et phosphates : il est préférable d'attendre un peu avant de se tourner vers des plantes plus délicates et à croissance lente (genre anubia, cryptos ...) sous peine de voir celles-ci se couvrir d'algues. Une fois un certain équilibre atteint dans le bac, les plantes plus délicates et à croissance plus lente peuvent être ajoutées en toute sécurité.

Quelques plantes idéales pour débuter (mais il y en a plein d'autres !) : Bacopa caroliniana, Ceratophlyum demersum, Echinodorus latifolius, Echinodorus osiris, Elodea densa, Hygrophila polysperma, Microsorum pteropus, Ludwigia repens, Mayaca fluviatilis ...   
L'éclairage est une autre composante essentielle à la bonne croissance des plantes. Les aquariums tout équipés pèchent malheureusement assez souvent en ce domaine, pour des raisons d'économie. Choisissez donc de préférence un aquarium pour lequel l'ajout d'un tube supplémentaire est facilement réalisable ou optez tout simplement pour un kit déjà bien équipé côté éclairage.
Une durée d'éclairage située entre 9 et 12 heures est dans la norme.
  
   
4. Installer l'aquarium  
Placer l'aquarium sur son meuble : la base de l'aquarium doit être entièrement en contact avec le meuble qui le supporte. La surface du meuble doit être plane (utiliser éventuellement un niveau à bulles) et sans aspérités. De nombreux modèles de cuve réclament d'insérer une plaque de polystyrène ou de contre-plaqué entre la base de l'aquarium et le meuble mais d'autres pas (lisez bien la documentation). Si vous souhaitez coller un décor spécifique à l'intérieur de l'aquarium, il faudra allouer au moins 24 heures pour un bon séchage du silicone.  
4. Installer son aquarium en 10 étapes  
1. Placer l'aquarium sur une surface parfaitement plane et sur un meuble solide (un aquarium de 100 litres rempli, avec le décor et tous ses équipements peut facilement peser 120 kilogrammes !). Les meubles conçus pour les aquarium vous garantiront une parfaite sécurité.   
2. Vérifier la qualité des joints avant la mise en eau et s"assurer qu'il n'y a aucun grain de sable coincé entre la base du bac et le meuble. Car, une fois mis en eau, il ne faudra à aucun prix déplacer le bac rempli, sous peine de catastrophe.  
3. A l'aide d'un chiffon doux, laver le bac à l'eau claire (surtout pas de détergent) afin d'éliminer les poussières éventuelles.  
4. Si vous désirez faire pousser des plantes, commencez par disposer le cordon chauffant en zig-zag : il facilitera la pousse des plantes en permettant aux nutriments de mieux circuler dans le substrat grâce aux courants de convection générés.   
  
Dupla commercialise d'excellents cordons chauffants pour substrat de wattage variés. Le modèle 20 watt suffira pour un aqarium jusqu'à 120 litres.  
5. Ajouter une couche de terreau aquatique de 3 à 5 cms : ce substrat permet une reprise rapide des plantes et offre un meilleur enracinement (voir la section consacrée aux plantes pour plus d'infos). Attention : le sol nutritif pour aquarium ne doit pas être rincé avant d'être ajoutée au bac.  
  
La sous-couche de sol nutritif permettra un bon enracinement des plantes.  
6. Recouvrir la sous-couche de terreau aquatique d'une couche de gravier de granulométrie moyenne (2-3 mm) de même épaisseur environ. Si votre bac ne comportait pas de terreau aquatique, optez pour une épaisseur de gravier un peu plus large. Il est nécessaire de bien rincer le gravier à l'eau claire car il est souvent plein de poussières et troublerait l'eau.   
  
7. Placer ensuite le décor : roches, racine. Veiller à ne pas créer d'empilement de pierres instables, qui pourraient blesser les poissons ou même endommager le verre.  
  
8. Remplir encuite l'aquarium seulement à un tiers ou à moitié. Afin de ne pas faire de trous trop profonds dans le sable, on pourra soit verser l'eau doucement sur un élément du décor ou bien sur une assiette déposée sur le gravier.   
9. Il reste à installer et à ajuster l'équipement (filtre, tube de chauffage, thermomètre, système d'injection de CO2...) et à planter très délicatement les plantes. Pour plus d'informations sur les plantes et leur positionnement dans l'aquarium, vous pouvez suivre le lien suivant (ouvre une nouvelle fenêtre) :   
  
Un tube de chauffage en fonctionnement ne doit jamais être sorti de l'eau. Attendre un 1/4 d'heure afin qu'il refroidisse.  
   
10. Finir de remplir l'aquarium jusqu'au niveau maximum, brancher les équipements et vérifier s'ils fonctionnent bien.   
   

Attention : il faudra ensuite attendre une semaine à dix jours au moins avant de pouvoir mettre les premiers poissons.
Dans la mesure où le cycle azoté n'est pas encore place, il sera alors essentiel à ce stade de démarrer avec une population de poissons très restreinte afin de ne pas empoisonner (ou même tuer) les premiers poissons.
Le filtre de l'aquarium, qui a vocation d'éliminer les déchets très toxiques produits par les poissons, ne sera pas mature et pleinement efficace avant plusieurs semaines (3 à 6 semaines en moyenne) : commencer avec une population limitée de poissons permettra ainsi une maturation plus en douceur du filtre et limitera le stress des poissons. Il sera alors essentiel de tester régulièrement (2 à 3 fois par semaine) le taux d'ammoniaque et de nitrites pendant les quelques semaines nécessaires à la mise en place du cycle de l'azote. Un taux élevé d'ammoniaque ou de nitrites réclame un changement partiel d'eau immédiat pour éviter les pertes, ainsi qu'une augmentation de l'aération.
Pour plus d'infos sur le cycle azoté, vous pouvez vous rendre à la section correspondante dans le menu de gauche (qui explique aussi une méthode facile et "plus douce" permettant la mise en place du cycle azoté sans les poissons :-)
  
Quelques exemples de poissons adaptés à un premier bac tropical ...

Si votre eau est dure et alcaline, les poecilidés sont un choix évident : le platy (5-6 cms) est un excellent candidat, puisqu'il est à la fois coloré, vif et très facile à maintenir. Il acceptera toutes les nourritures aquariophiles mais un complément végétal est nécessaire de temps à autre. Attention toutefois : ce poisson se multiplie à une vitesse vertigineuse ! Le guppy (5 cms) est un candidat possible : malheureusement, des méthodes d'élevage intensives douteuses le rendent désormais trop souvent vulnérable face aux maladies. Seule solution : se rendre chez un revendeur de qualité. Guppies et platies cohabitent très bien.

Les barbus sont également de bons candidats : ils préfèrent une eau acide à neutre mais sont adaptables à condition d'éviter les extrêmes. Le barbu à cinq bandes Puntius pentazona (5-6 cms) fait un bien meilleur candidat que son populaire cousin le barbu de Sumatra (Puntius tetrazona), lequel est assez justement réputé agressif à ses heures et surtout grand mordilleur de nageoires (attention donc aux associations avec ce dernier !). Et comme en plus ils sont assez similaires d'apparence, mon choix va sans hésiter au premier, doux et pacifique. Autre possibilité parmi les cyprinidés : le barbu rosé, Puntius conchonius (8-10 cms). Les barbus demandent à vivre en groupe de 8 individus minimum dans un bac bien planté.

D'autres excellents candidats, cette fois de la famille des characidés, sont les populaires et robustes néon, Paracheirodon innesi (2,5-4 cms) et le néon noir, Hyphessobrycon herbertaxelrodi (4 cms); le tétra empereur, Nematobrycon palmeri (5-6 cms; la veuve noire, Gymnocorymbus ternetzi (5-6 cms); les feux de position, Hemigrammus ocellifer (4,5 cms).. Une eau acide à neutre est recommandée pour ces espèces, qui demandent à vivre en groupe de 8 individus ou plus.
  


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mer 3 Juin - 04:13 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> conseil pratique -> conseil pratique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com